Conférence – Débat : Sensibilisation à la nouvelle Europe et responsabilités académiques

Ana foto-LeMans

En 2011, l’EMISCO (Initiative des Musulmans Européens pour la Cohésion Sociale) – en coopération avec les organisations intergouvernementales et les ONG internationales – a proposé de travailler sur le concept de la «Nouvelle Europe» comme base pour un nouveau contrat social.

Depuis lors, l’EMISCO a travaillé avec ses partenaires pour formuler un programme définissant les cadres pour une Europe nouvelle, inclusive et plurielle, comme une feuille de route et un agenda pour les générations futures et les acteurs politiques représentant les communautés musulmanes en Europe.

L’initiative découle d’une prise de conscience que le moment est venu de passer d’une lecture réactive à une approche proactive et cohérente fondée sur les valeurs de liberté, de justice et d’inclusion. Nous pensons que le moyen de sortir de la situation de crise et de paranoïa actuelle passe par l’établissement d’arguments destinés à contrer les ressorts de la peur et de l’exclusion mais aussi d’aider les communautés qui sont les cibles de cette campagne à participer sans réserve à une nouvelle sphère publique inclusive.

Au cours de cette campagne, l’EMISCO à organisé des colloques qui ont rencontrés un franc succès au Parlement Européen – à la fois à Strasbourg et à Bruxelles. Les députés des différents groupes politiques ont été invités à interagir avec les participants et écouter de première main les inquiétudes et les aspirations des communautés musulmanes et aussi de les informer sur les réalités politiques en vigueur en Europe.

Pour souligner l’importance de l’étroite collaboration minorités/majorité, l’EMISCO a repris l’initiative “New Europe” au sein des plates-formes de l’OSCE à Varsovie et à Vienne en organisant des ateliers pour les ONG, les représentants gouvernementaux et les représentants de l’OSCE. L’initiative a été très appréciée aussi bien lors des discussions avec les ONG qu’avec les délégués de nombreux pays participants. Nous avons aussi organisé des séminaires sur la question à Genève, au siège de l’ONU et fait pression sur la communauté internationale pour soutenir ce type d’efforts. Les rapports de ces initiatives ont été préparés et distribués à grande échelle.

Dès lors que le projet de “Nouvelle Europe” aborde avec les questions des communautés musulmanes, le sujet des crimes haineux contre les musulmans et l’islamophobie ne pouvait pas être ignoré. En 2012, l’EMISCO a organisé un colloque international à Ankara-Turquie pour mettre en évidence l’importance de la question en Europe. Avec la coopération du BIDDH/OSCE deux programmes de formation – un pour les pays scandinaves et l’autre pour les Pays-Bas – ont été menés pour sensibiliser et faire face aux crimes haineux contre les musulmans en Europe.

Outre ces efforts pratiques, l’EMISCO a préparée une brochure très détaillée sur la question et la définition de l’islamophobie et plus tard publiée un livre sur ce thème avec la contribution d’éminents universitaires européens et des militants de la société civile.

Avec cette nouvelle initiative, l’EMISCO souhaite discuter du projet de “Nouvelle Europe” au sein des établissements d’enseignements qui ne manqueront pas d’initier les changements de mentalités lors de futurs processus de prise de décision, à savoir, les universités.

A cet effet, l’EMISCO a proposé une approche en deux étapes:

– Re-définir des valeurs européennes par le biais d’une approche inclusive, pluraliste qui reconnaît l’interaction historique fructueuse entre les valeurs musulmanes et judéo-chrétienne afin d’avancer vers une définition plus inclusive de ce que l’Europe signifie aujourd’hui; et

– Introduire un nouveau contrat entre les gouvernements, les sociétés majoritaires et toutes les minorités ethniques et religieuses sur la base de cette redéfinition du discours concernant les valeurs européennes.

Dans cette importante entreprise, l’EMISCO vise un large éventail de partenaires à travers l’Europe afin d’éclairer ce débat, fournir des analyses précises de la situation actuelle, remodeler et éclairer les débats publics et enfin proposer un ensemble de mesures pratiques pour établir un nouveau discours sur la base des résultats de cette analyse.

L’EMISCO reconnaît le rôle essentiel que les universités peuvent jouer dans ce processus. Les Universités possèdent l’expertise et les ressources précieuses pour une analyse de la situation actuelle pouvant faire autorité. Ils ont aussi une fonction sociale extrêmement importante en tant que principaux contributeurs aux débats publics. L’EMISCO pense que les universités peuvent aider à remodeler la fois la langue avec laquelle ces débats sont articulés et les agendas politiques qui produiront de nouvelles initiatives politiques.

L’EMISCO proposera dans le futur un partenariat entre les universités européennes et les ONG sous la bannière de «Réseau des Universités de la Nouvelle Europe” pour favoriser une nouvelle approche proactive en procédant à une réflexion qualitative sur le concept de la “Nouvelle Europe” et de stimuler davantage les fondements intellectuels de ce projet. Ce travail serait ensuite partagée avec d’autres centres de connaissances, les acteurs politiques et les décideurs ainsi que les médias et le public.

Après avoir mis en place une Conférence à l’Université de Gand au mois de Décembre 2015, peu après les malheureux attentats de Paris, nous organisons en coopération avec l’Association Agir contre le Racisme une suite en France à l’Université du Maine le 22 février 2016. A l’heure où les discussions sur la déchéance de la nationalité occulte le débat sur le renforcement de la cohésion sociale et l’augmentation des actes haineux défraie la chronique, il nous semble urgent de débattre au sein du monde académique d’une sortie de crise viable et durable.

 

PROGRAMME

 

Qu’est-ce qu’être un citoyen en Europe ?

Une Nouvelle Europe est-elle possible ? Quels rôles pour les académiciens ?

 

Modératrice:

Anissa MEZITI

Présidente d’Agir contre le Racisme

Membre du Laboratoire de Réflexion de Think Tank Different

 

 

Intervenants:

Doudou DIENE – Président d’Honneur de l’EMISCO

Rapporteur Spécial de l’ONU sur les formes contemporaines du Racisme (2002-2007)

Edwy PLENEL – Journaliste Politique

 Jean-Marie HEYDT – Président du Comité Exécutif du Centre Nord-Sud du Conseil de l’Europe

Raphaël LIOGIER – Sociologue et philosophe – Institut d’études politiques d’Aix-en-Provence

 

Débat

 

Conclusions